Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouquins en vrac

Aller en bas 
AuteurMessage
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1278
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Bouquins en vrac   Lun 27 Nov - 17:13

Comme d'autres présentent des chaînes Youtubes de nazis d'histoire, autant faire un petit topic pour réunir quelques idées de lectures. Ce sera moins détaillé que mes reviews sur Umberto Eco en plus.

J'ouvre le bal avec deux livres !


Jérusalem, d'Alan Moore.

On connaît mieux Alan Moore pour ses comics que pour ses romans. Ou pour sa barbe, son armure de doigts et son air de Raspoutine punk. Ou pour le fait que ce soit un magicien qui prie un dieu romain inventé. Bref.
Très récemment, Alan Moore a publié son dernier roman, Jérusalem, qui est une tuerie monumentale (littéralement monumentale : 1300 pages, petits caractères, un des dix plus gros romans anglais à ce jour).
Difficile de résumer l'histoire. C'est une série de petites tranches de vie d'habitants de Northampton, sa ville, à travers le temps. On va suivre un moment une dessinatrice qui est un avatar complet d'Alan Moore, un autre moment une prostituée, un autre un moine du Xe siècle. Au fur et à mesure, on découvre une intrigue un peu plus profonde, et toutes les histoires se croisent et se recroisent. Un personnage qui attend au coin d'un cinéma rencontre une femme et, peu après, on a le point de vue de la femme. La prostituée a une hallucination, et on voit le clochard qu'elle a halluciné. C'est extrêmement imbriqué.
Y'a aussi plusieurs styles d'écriture, notamment dans les deux dernières parties du roman. Un tiers est écrit comme un roman d'aventure façon Club des Cinq (oui oui), et le dernier tiers est... Plein de mélanges de trucs, avec une scène d'une pièce de théâtre, un stream of consciousness, et une cinquantaine de pages écrites comme James Joyce.

Je le nierai pas, le roman est vachement compliqué à aborder. Mais on peut assez vite se laisser prendre et être embarqué dans l'histoire et le tourbillon de vies (putain, c'est beau).


Lapsus Clavis, Terry Pratchett.

Je présente plus Terry Pratchett (pour les grotteux au fond, c'est le meilleur auteur contemporain de fantasy ET IL EST MORT BORDEL LA VIE EST INJUSTE). Lapsus Clavis, ce n'est pas un roman, c'est un recueil de petits textes, écrits à divers moments et pour diverses raisons. C'est extrêmement intéressant, parce qu'il y parle de sa perception de l'écriture, de la vie d'un écrivain, il donne des conseils sur comment accueillir un auteur en dédicaces, comment écrire de la fantasy, pourquoi la fantasy est vue d'une telle manière... C'est un vrai recueil, quoi, qui part un peu dans tous les sens.
C'est notamment dans ça qu'il y a tout un texte sur Neil Gaiman (qui a écrit la préface, d'ailleurs) qui se résume en "C'est le Tolkien de la bédé, j'aurais voulu écrire American Gods, et je suis jaloux d'Amanda Palmer".
Franchement, si vous appréciez Pratchett, jetez-vous dessus. Si vous vous intéressez au fait d'écrire, jetez-vous dessus. Si vous aimez la fantasy, jetez-vous dessus. Si vous n'êtes pas concerné par quoique ce soit de cette liste, jetez-vous dessus quand même parce que ne pas aimer Pratchett, c'est ne pas connaître Pratchett.
A noter, le livre est traduit par Patrick Couton, le traducteur officiel de Pratchett et sans doute à l'heure actuelle le meilleur traducteur français. Et surtout, on retrouve à merveille la touche habituelle de Pratchett, donc sasébien.

EDIT : Je rajoute un petit amendement (je suis en train de lire le livre, donc je l'avais pas fini). Le bouquin est pas toujours très drôle ; la dernière partie concerne ses raisons d'être en colère. Et je peux vous dire que lire Terry Pratchett s'exprimer sur Alzheimer et l'euthanasie, ça frappe. Savoir qu'il n'a pas pu être euthanasié comme il le voulait, ça frappe encore plus. Et je vais m'arrêter là parce que je fais cet edit à chaud et que je viens de le dire et que j'ai les larmes aux yeux et que PUTAIN TRISTESSE.

(Il va falloir faire des reviews de tous les Pratchett, maintenant)

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Heureux détendeur de la Médaille Commémorative de la Bataille de la Libération du 30 juin 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bouquins en vrac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mathiou: dossier en vrac..
» Mot en vrac
» L'oeuvre de Notre Consul Général dans la collection Bouquins!
» J'ai la tête en vrac ♪
» Sisi, je vous jure, la deuxième vague est là!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: La Prairie des Poneys :: Culture :: Littérature-
Sauter vers: