Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [MVDR] - La Révolution

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 16:10


Le 24 Janvier 1789 le roi de France et de Navarre, fébrile décide de convoquer les États-Généraux pour régler la situation financière désastreuse du royaume. Il est vrai que le Royaume souffre, le peuple a faim et crie à l'injustice fiscale. Et si cela fait presque deux siècles que les Etats-Généraux n'ont pas été réuni, beaucoup y placent bon espoir d'améliorer la situation du royaume et pourquoi pas, le transformer par de profondes réformes.

Même concept que chez Serguei (même la maquette de présentation est pompée !) mais sur la Révolution française. La Révolution va très certainement démarrer et vous incarnez un personnage. Roturier, noble ou clerc. Riche ou pauvre. Absolutiste ou non. Vous êtes impliqué dans ces évènements. A vous d'y trouver votre compte, à vous de tirer votre épingle du jeu et pourquoi pas changer l'avenir de la France (ou pas si vous êtes un vil macroniste).



Caractéristiques. Vous disposez de 8 points. Et justifiez moi tout dans un jolie BG bien propre et clair et concis.
Spoiler:
 

Les Etats généraux ont été convoqué. Dans 5 mois elles s'ouvriront à Versailles. En attendant on rédige en toute hâte des cahiers de doléance et on élit des députés. Le premier tour sera donc l'ouverture de ces Etats-Généraux. Les actions devront être courte et rapide de manière à pas alourdir le tout. On avancera ainsi par "mini-tour" par des périodes de quelques mois à chaque fois !


Dernière édition par Arkantos le Jeu 27 Déc - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maraud

Maraud

Messages : 185
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 16:26

Martin Dupuis, né en 1765, famille d'artisan boulanger sans histoire. Pauvre mais pas trop. A vu sa vie basculé en Mai 1788, quand il a malencontreusement marché sur le pied d'une dame qui s'est avéré être une membre de la noblesse rancunière. En tentant de fuir la police, il a sans faire exprès déclenché un incendie, qui a tué plusieurs personnes. Recherché par les forces de l'ordre, il a fuit sa ville natale et s'est retrouvé à Paris. Mais une fois sur place, dénoncé par un collègue attiré par l’appât du gain, il a dut de nouveau se cacher en tuant par accident un des hommes le poursuivant et à dut se tourner vers la criminalité pour survivre. Pense beaucoup à sa famille.

Traits:
+3pt - Tiers État pauvre. Famille de boulanger
+1pt - Vous n'avez eu aucune éducation. Papa a dit que y avait pas besoin que je sache lire et écrire vu que mes 5 frères le font déjà
+1pt - Vous êtes totalement seul. Là c'est le cas de le dire.
+1pt - Vous êtes un bandit.
+1pt - Vous avez une expérience de laquais, l'initiative c'est pas votre truc mais vous faites un excellent bras droit !
-1pt - Vous avez l'expérience du conflit X 15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labtecldlc

labtecldlc

Messages : 71
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 17:05

Thierry de la Tour-d'Auvergne, né en 1762, est l'actuel baron du même nom (-3pt - Noblesse aisée) ce qui lui permet de ce fait de régner sur un vaste domaine dans le sud de la région auvergnate. De part son lignage il a reçut une formation complète et exhaustive (-2pt - Éducation de gentilhomme), ainsi que quelques connaissances en politique grâce à ses quelques séjours à Paris (-1pt - Vous avez l'expérience de la politique) et de solides capacités de gestion grâce à ses années d'expérience sur ses terres (-4pt - Vous avez l'expérience de la gestion x4). C'est d'ailleurs lors de l'une d'entre elles que Thierry s'est attiré les foudre du roi, après avoir ouvertement critiqué l'une de ses décisions (+3pts - Le roi vous a en haine (nécessite obligatoirement d'être aisé)). Le baron n'est actuellement pas marié (+1pt - Vous êtes totalement seul) et recherche une épouse pour perpétuer sa lignée. Bien évidemment, avec sa richesse, il vit des revenus de son domaines (-2pts - Vous êtes rentier (nécessite noblesse ou clergé))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
Dodo

Messages : 1305
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 17:09

Charles-Gauvain-Sébastien, Marquis de Lourmarin -simplement Sébastien de Lourmarin pour les intimes- est né en 1769.
Certains hommes sont des visionnaires, d'autres des ambitieux, d'autres encore des artistes. Sébastien de Lourmarin, lui, se contente de profiter de sa vie. Né dans l'hôtel particulier parisien de sa famille, sans jamais être allé sur les terres familiales, il préfère de loin la vie de mondain à celle d'un gestionnaire. Après les études de rigueur, il s'est décidé à ne jamais travailler, pas même au service du pays, et de plutôt se contenter d'aller de salon en salon pour y faire des rencontres parmi la noblesse.
Inutile de dire qu'il ne s'est jamais marié et ne compte guère le faire.





+1pt Noblesse pauvre
-2pts Education de gentilhomme
-4pts Vous avez l'expérience de la cour (*4)
0pts Vous avez des relations libres
-2pts Vous êtes rentier
-1pt Fréquente un club ou un salon

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Heureux détendeur de la Médaille Commémorative de la Bataille de la Libération du 30 juin 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endwars

Endwars

Messages : 44
Date d'inscription : 27/12/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 17:39

Jean de la Tourbillère, Comte d'Armagnac
Né en 1765, Jean de la Tourbillère vient d'une vieille Famille de la noblesse de Gascogne, les "de la Tourbillères" ont malgré tout réussi à donné un éducation de éclairé à leur fils avant de réussir un mariage avec l'une des grandes familles noble de Gascogne.
Pourtant, la famille n'était pas tiré d'affaires avec la disgrâce subit du fait d'un soufflet fait par son père au Roi en critiquant ouvertement l'intervention française en Amérique. Si le Roy a depuis jeté opprobre sur la famille, Jean n'en reste pas moins un hardi défenseur du Roi et de la grandeur de la France.

Cela n’empêchât pas Jean de partir rejoindre les forces françaises présentes en Amériques. Il y acquit alors une sérieuse expériences militaires ainsi que dans le commandement des forces armées. Il compte ainsi divers commandant américains qu'il a put croisé dans sa correspondance qu'il écrit vers les Amériques. Rêvant d'égalé Montcalm et de reconquérir le Canada depuis la Louisiane. En attendant, il espère mettre cette expérience aux services du Roy et redoré le blason de sa famille.

-3pt - Noblesse aisée.

-2pt - Éducation de gentilhomme.

-2pt - Vous êtes entré dans l'armée ou la marine.

0pt - Vous avez fait un mariage de votre niveau.

-1pt - Vous avez l'expérience du commandement et de la direction.
-1pt - Vous avez l'expérience du commandement et de la direction.
-1pt - Vous avez l'expérience du conflit.
-1pt - Vous avez l'expérience du conflit.

+3pts - Le roi vous a en haine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
hgh23
Empereur du Sahara
Empereur du Sahara
hgh23

Messages : 850
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 18:10

Jacint Cahours, né le 18 mai 1760

La famille Cahours est riche. D'abord de pastel - il y a plusieurs générations -, avant que ses activités ne se diversifient peu à peu (-2pts - Tiers État aisé). Jacint fut envoyé par son père à Paris dès ses vingt ans pour y faire fructifier les affaires de la famille (-2 pts - Vous dirigez une compagnie de commerce.). Et, malgré la mort de celui-ci il y a déjà quatre ans (+1pt - Vous êtes totalement seul.), cela a plutôt bien marché. Jacint est ainsi un créancier important du roi et, de ce fait, a ces entrées au Conseil (-3pts - Vous êtes dans les petits papiers du roi (nécessite obligatoirement d'être aisé)). Fervent défenseur des dernières tentatives de réforme, leur échec l'a peiné (-1pt - Vous avez l'expérience de la politique et -1pt - Vous avez une expérience de négociateur). Les Etats-Généraux semblent être son dernier espoir pour ne pas perdre définitivement les fortes sommes prêtées au monarque.


Dernière édition par hgh23 le Ven 28 Déc - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kangle

Kangle

Messages : 16
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 21:23

Nom, prénom : Eloise la Vallée
Date de naissance : (1769)

Eloise est une fille intelligente, qui a eu l'occasion d'effectuer un parcours universitaire et de se retrouver à la tête d'une petite maison d'édition. Chargée de trouver les scoops, la jolie journaliste compte bien user de tous ses atouts pour être au coeur de l'action et relayer tous les événements risquent de bouleverser l'avenir de la France sous peu. Eloise fréquente pour le moment un club qui lui permet d'être mise aux faits des dernières nouvelles, mais il lui en faut plus! Et ce n'est peut-être pas par des moyens catholiques qu'elle y arrivera..


+3pt - Tiers Etat pauvre. (journaliste méconnue)
-1pt - Apprentissage chez un maître/apprentissage des armes comme soldat/marin.
-1pt - Vous avez l'expérience de la gestion.
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez l'expérience du commandement et de la direction.
-3pt - Vous avez une expérience de négociateur.
-2pt - Vous avez l'expérience de la cour.
0pt - Vous avez des relations libres.
-1- Vous dirigez un atelier, une manufacture ou êtes associé à une compagnie de commerce.
-1 pts - Fréquente un club ou un salon


Dernière édition par Kangle le Jeu 27 Déc - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LARS

LARS

Messages : 50
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 22:09

Jacques de Ruisselle
Date de naissance : 1760
Jacques est le fils d'un petit officier de l'armée du Roy. Son père aspirait à le faire rentrer dans l'armée, lui pas. Après moults conflits familiaux, il parvint à le convaincre de le laisser faire ses études à l'université. En raison de quelques démêlés avec la police impliquant des histoires de rixe, de bordels et de pamphlets, Jacques doit quitter la France après que son père ait demandé une lettre de cachet contre lui, lui promettant Bicêtre. Après avoir chaotiquement rallié l'Angleterre, Jacques a échoué dans la Grub Street londonienne, dans la petite colonie française de canailles et de plumitifs produisant nombre de libelles moquant et insultant les grands du Royaume de France, auxquels s'est joint tout naturellement Jacques. Après quelques années à participer à l'écriture de libelles en tout genre pour se constituer un petit pécule et véhiculer ses idées anti-absolutisme tout en étant témoin du fonctionnemment du modèle politique anglais, Jacques est revenu en France en profitant de la mort de son père et à la faveur de l'effervescence qui a lieu ces derniers mois dans le pays.
+1pt - Noblesse pauvre
-2pt - Cursus universitaire
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez une expérience de négociateur.
-1pt - Vous avez une expérience de négociateur.
-1pt - Vous avez une expérience de négociateur.
-1pt - Vous avez une expérience de négociateur.
+1pt - Vous êtes totalement seul.
0pt - Vous êtes artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 22:28

Kangle a écrit:
Nom, prénom : Eloise la Vallée
Date de naissance : (1769)

Eloise est une fille intelligente, qui a eu l'occasion d'effectuer un parcours universitaire et de se retrouver à la tête d'une petite maison d'édition. Chargée de trouver les scoops, la jolie journaliste compte bien user de tous ses atouts pour être au coeur de l'action et relayer tous les événements risquent de bouleverser l'avenir de la France sous peu. Eloise fréquente pour le moment un club qui lui permet d'être mise aux faits des dernières nouvelles, mais il lui en faut plus! Et ce n'est peut-être pas par des moyens catholiques qu'elle y arrivera..


+3pt - Tiers Etat pauvre. (journaliste méconnue)
-2pt - Cursus universitaire
-1pt - Vous avez l'expérience de la gestion.
-1pt - Vous avez l'expérience de la politique.
-1pt - Vous avez l'expérience du commandement et de la direction.
-2pt - Vous avez une expérience de négociateur.
-2pt - Vous avez l'expérience de la cour.
0pt - Vous avez des relations libres.
-1- Vous dirigez un atelier, une manufacture ou êtes associé à une compagnie de commerce.
-1 pts - Fréquente un club ou un salon

J'ai oublié de le préciser mais une femme n'a pas pu entrer à l'université à l'époque. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio007

Silvio007

Messages : 53
Date d'inscription : 30/05/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 27 Déc - 23:11

Nom, prénom : Guillaume Montauban
Date de naissance : (1762)

Guillaume Montauban est un riche banquier de Paris. Sa famille, extrêmement fortunée, a su faire prospérer les activités et accumuler un large capital, vivant grâce à de juteux placements et des prêts aux rendements avantageux. Fréquentant les milieux mondains, Guillaume est fier de faire partie de ce milieu, et rejoint régulièrement un salon où seuls les plus riches s'y rencontrent pour parler des derniers ragots, leurs dernières réussites ou les promesses en l'air faites à leurs employés pour s'y gausser dans la joie et la bonne humeur. Jovial, charismatique, il s'est fait de nombreux amis dans le milieu. Il est également désireux d'en apprendre toujours plus, et de perpétuer la réussite de sa famille, avec laquelle il est très proche et de faire entrer les Montauban dans l'Histoire de France. Bien qu'ambitieux, l'argent lui a donné le goût des bonnes choses et qu'il aime se faire plaisir., aimant virevolter à gauche à droite, même si à son âge il serait plus que temps de se trouver une femme digne de ce nom.
Vers ses 17 ans, il a adopté un jeune fils de 7 ans, membre d'une famille bourgeoise amie décimée par la maladie. Ce geste fut extrêmement bien vu par la communauté, voyant à quel point les Montauban sont impliqués. Il éduqua avec l'aide de sa famille ce chérubin, mais, ce dernier n'ayant aucune chance d'hériter des affaires familiales, il se vit offrir de chères études auprès d'une prestigieuse université de Paris dans le but de devenir un grand Magistrat et négociateur né. Doué pour les lettres, le droit, la drague et pour "gratter" tout et n'importe quoi, cet homme est aussi paillard et bon vivant que son père, si ce n'est davantage, n'hésitant pas à claquer des fortunes pour se payer de somptueuses vacances ou dîners d'affaire, s'attirer la sympathie de gentes demoiselles, ou encore pour son propre luxe. De grands espoirs sont fondés en lui, bien qu'il va falloir restreindre ses vices. Il est vu comme le futur "avocat" de la famille, ainsi que le négociateur de contrat. Très reconnaissant envers cette dernière, François devrait s'illustrer assez vite aux côtés de son père.

-2pts - Tiers État aisé. (grand de la finance et du commerce, grand laboureur, scientifique patronné ou homme de droit. A vous de voir)
+0pt - Vous n'avez eu qu'une éducation partielle. (vous savez lire et écrire quoi. Idéal pour les petits laboureurs, petits artisans ou petit religieux)
-1pt - Vous avez l'expérience de la gestion.
-1pt - Vous avez l'expérience de la gestion.
0pt - Vous avez des relations libres.
-1pt - Vous avez un enfant. (cumulable)
-2pts Vous dirigez un atelier, une manufacture ou êtes associé à une compagnie de commerce. (nécessite origine roturière. -2 si vous êtes originaire de la roture aisée)
-1 pts - Fréquente un club ou un salon (Si personnage pas d'origine aisée, nécessite d'avoir une expérience en politique, de cour, d'être un artiste ou un scientifique)
0pt - Vous avez des relations libres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Ven 28 Déc - 10:50

JANVIER 1789.

Un certain Sièyes, chancelier du chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Chartres et vicaire général du diocèse publie un pamphlet dans lequel il critique la situation de la monarchie et décrit les réformes qu'il souhaiterait pour le royaume. En introduction, il dit des choses capables de remplir de fierté le cœur d'un roturier ou de haine celui d'un noble ou d'un clerc en voyant ce religion ainsi trahir son ordre. Voici son propos :




*
« Qu'est-ce que le Tiers-État ? Le plan de cet Écrit est assez simple. Nous avons trois questions à nous faire.

1º Qu’est-ce que le Tiers-État ? Tout.
2º Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? Rien.
3º Que demande-t-il ? À y devenir quelque chose. »

« Qui donc oserait dire que le Tiers-état n’a pas en lui tout ce qu’il faut pour former une nation complète ? Il est l’homme fort et robuste dont un bras est enchainé. Si l’on ôtait l’ordre privilégié, la Nation ne serait pas quelque chose de moins, mais quelque chose de plus. Ainsi qu’est ce que le Tiers-État ? Tout, mais un tout entravé et opprimé. Que serait-il sans l’ordre privilégié ? Tout. Mais un tout riche et florissant. Rien ne peut aller sans lui, tout irait infiniment mieux sans les autres.
On verra si les réponses sont justes. Nous examinerons ensuite les moyens que l’on a essayés, et ceux que l’on doit prendre, afin que le Tiers-État devienne, en effet, quelque chose. Ainsi nous dirons :

Ce que les Ministres ont tenté, et ce que les Privilégiés eux-mêmes proposent en sa faveur.
Ce qu’on aurait dû faire.
Enfin, ce qui reste à faire au Tiers pour prendre la place qui lui est due. »

*



Partout à Paris et dans les grandes villes de province on s'arrache ces quelques feuillets et on dit même dans les salons et clubs parisiens que Sieyès a l'intention de se présenter en tant que député du tiers-état à Paris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Ven 4 Jan - 12:44

Le 5 Mai 1789 les Etats Généraux s'ouvrent dans la salle des Menus Plaisirs à Versailles. Les premières interventions furent décevantes pour certains, rassurantes pour d'autres mais ennuyeuses pour beaucoup. Et si le roi n'a rien dit de remarquable son ministre Necker annonça, lui qu'il n'y aura pas de réformes fiscales visant à faire baisser les impôts, il en annonce même de supplémentaires. Il assura également aux députés que la séparation en trois ordres est l'un des fondement du royaume, enfin il ne parla pas de Constitution, affirmant même que le roi aurait pu se passer des Etats-Généraux.
Bien entendu un tel discours créa de l'agitation chez les députés libéraux et faisant grandir l'influence de certaines de leur personnalité. On parle d'ailleurs beaucoup d'eux à Paris et à Versailles ! Pas un salon sans eux, pas une rue sans trouver un papier au sol ou entre des mains appelant à les soutenir. Certains auraient même accès à l'antichambre du roi comme Jacint Cahours qui, raconte t-on convoiterait le poste de Necker !

Mais des dissensions éclatent rapidement concernant la manière de voter (par tête ou par ordre ?) et le 10 Juin, 6 jours après le décès du Dauphin, le député Sièyes qui s'était déjà fait remarquer avant l'ouverture des Etats-Généraux fait de nouveau valoir que le Tiers représente la nation et invite donc les députés de la noblesse et du clergé. Certains répondent volontiers à l'invitation comme Jacques de Ruisselle qui est applaudit par les députés du tiers, mais la très vaste majorité temporise ou ignore l'invitation.

Le nouveau groupe ainsi constitué se déclare Assemblée Nationale Constituante mais le roi fait fermer la salle où se déroulaient les séances, pour y effectuer officiellement des travaux, mais les députés de cette Assemblée ne sont pas dupes ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Ven 4 Jan - 17:44

Quelques nouvelles et fin du tour :

Fondation d'un journal "La Libre Causeuse" par Eloise la Vallée avec des fonds privés venu des cercles libéraux. Son premier article parle du député du tiers Montauban, qui dénonce la politique de Necker, pas bonne pour les affaires. La bourgeoisie apprécie le texte, mais les petits artisans qui à Paris font la lecture à leurs journaliers illettrés râlent contre ce Montauban.

Le peuple apprend également par ce journal que le roi est miné par le deuil.

Le comte D'Armagnac, député de la noblesse a été agressé en plein Paris alors qu'il rendait visite à un négociant de Paris, le père Montauban. Cela a fait scandale et la commune de Paris a annoncé redoubler d'effort pour retrouver les barbares coupables.
L'ensemble des députés et de la noblesse se disent choqués par cette agression. Le roi lui même en aurait entendu parler mais il ne semble pas beaucoup réagir.

Des pamphlets anonymes critiquant la noblesse ont été publié.

Jacques de Ruisselle, député de la noblesse mais membre de l'autoproclamée Assemblée Nationale Constituante commence à se faire un nom. Il vient de publier un pamphlet appelant l'ensemble des députés à rejoindre l'Assemblée Nationale Constituante et que celle-ci, représentative de la nation devrait exercer un pouvoir comparable au parlement britannique. On commence à murmurer à la cour contre l'abbé traître à son ordre (Sièyes) et contre ce fils de félon.

Face à la fermeture de la salle des menus plaisir, Guillotin proposa alors aux députés présent de se réunir dans une salle de jeu de Paume. C'est entre 300 et 400 députés qui s'y rendirent et prêtèrent serment de ne pas se séparer tant que le royaume ne se sera pas doté d'une constitution. C'est bien des mesures politiques en plus que des mesures fiscales que demandent les députés.

Pour vos prochaines actions les députés sont priés d'indiquer s'ils prêtent au non serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Mer 9 Jan - 19:43

TOUR 2 : LA COMMUNE DE PARIS.


Le roi se décide enfin à réagir ! Le 23 juin il se rend en personne à la rencontre des députés constituants pour annoncer à tous ses décisions. Necker n'est pas présent, son absence est certainement signe de sa grande désaprobation. Face au député le souverain de France annonça alors l'introduction d'un vote par tête et non par ordre pour certaines affaires. Exceptions notables en a matière : les sujets tenants aux droits antiques des ordres qui continueront d'être voté par ordre et non par tête. Il annonce également certains principes d'égalité fiscale et assure que les impôts et taxes devront être consenties par les Etats-Généraux sauf en ce qui concerne la dîme qui, privilège religieux est intouchable. Il consent également à la liberté de la presse, à l'abolition du servage et aux réformes de la douane et de la justice. Au terme de son allocution il demande aux députés de se retirer. Et si la plupart des députés le clergé le font sans rechigner, quelques nobles s'attardent aux tribunes. Mais la plupart des députés du tiers état eux, décident de ne pas bouger, déçu de l'absence de l'annonce du constitution et de la constitution d'une milice bourgeoise pour certains.
Le roi est impassible face à ces députés irrespectueux. Certains commencent à discourir au dessus des brouharas. Guillaume Montauban, parvient à se placer tout devant des députés, passant devant un certain Mirabeau pour dire au roi que les représentants du peuple n'ont pas à recevoir d'injonction et que l'heure est à la rédaction d'une constitution garantissant à tout sujet du roi leurs libertés ! Puis d'inciter les députés hésitant ou sortant de demeurer avec eux.
Thierry de la Tour d'Auverge quant à lui s'échine à appeller au calme et de souligner l'importance de la force de la France quand ses représentants sont assemblées ainsi.
Au terme, le roi aura retenu deux choses. Qu'il est incertain d'avoir encore le contrôle de la situation et que cette simple contestation de l'ordre politique pourrait déboucher en une véritable insurrection. Les rumeurs de projet de constitution d'une milice bourgeoise qu'on lui a rapporté à la cour semblent se confirmer. Et ses organisateurs ne s'en cachent pas !

Pendant ce temps à la capitale ... Une chasse à l'homme s'organise mais, malgré une intense campagne et la diffusion d'un potrait dans la presse (se résumant à la carrure du type, la couleur de ses yeux et cheveux) personne n'a pour le moment mis la main sur l'agresseur en question. Même si quelques fausses accusations fusent.
Quelques affaires sans importance...
Des pamphlets assassins sont lancés contre Necker. On l'accuse de pas soutenir les députés, de ne pas soutenir le roi, en fait on l'accuse de tout car il est vrai que son absence, même si elle était clair pour les députés et le roi, laisse planer le doute pour l'homme de base. Cette campagne sera finalement le coup de grâce. Le roi décide de renvoyer Necker le 1er Juillet et de prendre Jacint Cahours à la place. Les milieux libéraux reprennent soudainement confiance et c'est sans étonnement les même qui avaient orchestrés l'intense campagne anti-Necker. Le peuple râle, la dernière expérience libérale lui avait laissé un très mauvais souvenir et Necker, malgré ses défauts et son manque de soutiens envers les députés du tier était plutôt populaire dans les milieux plus précaires. Le roi cède encore davantage de terrain aux réformateurs libéraux présents à l'Assemblée. C'est la lettre de cachet qui est abandonné et les trois ordres des états généraux sont officiellement supprimé. La France est en passe de devenir une monarchie constitutionnelle !

Mais les choses ne semblent pas se calmer pour autant. Si en effet les milieux libéraux reprennent confiance, ce n'est pas forcement le cas des deux autres ordres ... et du peuple ! Les rumeurs d'une insurrectin bourgeoise se diffuse tout comme les rumeurs d'un complot royaliste. Dans la campagne, on parle de nobles et de brigands qui s'attaquent à des voyageurs et des fermes isolées, principalement en Picardie et en Champagne. Cela acrédite la thèse d'un complot de l'aristocratie et les paysans s'arment pour combattre les brigands et les nobles qui les dirigent. Des propriétés seigneuriales sont pillées, brûlées et leurs occupants assassinés, le mouvement se diffuse dans environ les 2/3 du royaume.

Au même moment à Paris l'agitation sociale et politique prend une nouvelle tournure. Un certain Camille Desmoulins, proche du député du tier Mirabeau harrangua la foule, dénonçant le renvoie de Necker et la présence de mercenaires tout autour de la capitale. Il assure que c'est le début d'une Saint Barthelemy des patriotes". Après une scène d'émeute où les barrières d'octroi sont incendiés et des couvents pillés, une municipalité de Paris est sitôt instaurée de même qu'une garde bourgeoise. Les libéraux, qui attendaient ce moment depuis longtemps sautent sur l'occasion et forment le gros de la troupe et de son encadrement. De la Tourbillère, qui était présent à Paris à ce moment là est nommé pour diriger provisoirement la troupe, en effet la municipalité espère à terme obtenir meilleur candidat.
Le lendemain cette foule qui s'improvise milice, aidée par plusieurs milliers de parisiens s'emparent du garde-meuble royal et des invalides pour récupérer des armes. Mais les munitions et la poudre manquent ! Celles-ci se trouvent à la Bastille, forteresse royale située en face du Faubourg Saint-Antoine ... C'est de la Tourbillère qui encore une fois accepte d'être à la tête de la manoeuvre. Voulant éviter que le sang ne coule il demande une entrevue avec le gouverneur de la place. De la Tourbillère disparait alors à l'intérieur de la forteresse avec quelques délégués. Pendant 2 heures le face à face est interminable entre la Bastille et ses assiégants, puis finalement de la Tourbillère ressort. Il a obtenu gain de cause. La place forte abandonne ses canons et fournira munitions et poudre aux révoltés parisiens. Quelques dizaines de minutes après le gouverneur de la bastille, de Launay est emmené à l'hôtel de ville de Paris, protégé par les troupes de la Tourbillère malgré la haine qui peut se lire dans le regard de la foule. Personne n'est dûpe, il se constitue otage pour garantir la bonne tenue de la cessassion de la place forte.
La Tourbillère est traité en héro par le peuple, cependant il reste un menu détail. Quoi faire de l'imposante forteresse ? Les émeutiers du peuple souhaitent la raser. Telle qu'elle est elle domine le Faubourg Saint-Antoine, un quartier populaire. Elle est donc un symbole d'un pouvoir répressif et autoritaire pour ces pauvres gens ! De la Tourbillère ordonna donc à ses forces de prêter main forte aux habitants du Faubourg sant-Antoine, et la destruction de cette sombre prison commença. Quand de Launay l'appris il cria au scandale. Ce n'était pas prévu dans les termes de la rédition de la forteresse !
Mais à Paris, le peuple fait la fête, notamment aidé par des dons de la Tourbillère, héros du jour.

La nouvelle arriva très vite à la cours du roi et nul ne sait réellement ce qu'il prépare.



Quelques choses importantes :
- Paris est aux mains des révolutionnaires. Les libéraux sont très influents à la municipalité et dans la garde bourgeoise.
- Que ce soit à Paris ou dans les campagnes le peuple a rejoint la Révolution et s'attaque aux symboles du régime monarchique. Que ce soit le petit seigneur ou la Bastille. Cependant il est impossible de mettre une seule cause derrière tout ceci.
- Jacint Cahours a remplacé Necker.
- La plupart des journaux et des pamphlets, notamment de la journaliste Eloise la Vallée et Jacques de Ruisselle ont tendance à jeter de l'huile sur le feu, mais maintenant que la liberté de la presse est actée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Jeu 10 Jan - 12:23

Stats envoyées : Le point du jour.

- Le roi envisage de rappeler Necker et de rendre visite à Bailly, le maire de Paris. Il semble vouloir calmer le jeu.
- Des nobles commencent à quitter le pays et se réfugier dans les monarchies étrangères pour y trouver du soutien.
- Le fils Montauban apparait souvent dans la libre causeuse au point qu'on a tendance à oublier si c'est lui ou Eloise qui rédige ce canard.
- L'ambiance est festive à Paris pour oublier que la ville est encerclé par des mercenaires du roi. Partout on crie "vive le roy ! Vive la liberté !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maraud

Maraud

Messages : 185
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Sam 12 Jan - 15:59

Dans certaines gazettes parisiennes, un article fait la une, au delà des problèmes des politiciens:

"Moi, Martin Dupuis, révolté par le fait que le peuple soit encore une fois victime d'une injustice et comme l'on m'accuse de crimes, vais prouver aux yeux de tous que Dieu n'est pas du côté des puissants mais du mien. Je vais faire le plus gros coup que vous n'ayez jamais vu et défie l'ensemble de nos notables parisiens de m'empêcher de voler la plupart de vos demeures de voleurs. Je prendrais jusqu'à la dernière pièce de chez vous et vous ferez sentir la misère tout comme moi. Empêchez le moi, membres de la maréchaussée, mercenaires et autres dégénérés et vous verrez pourquoi Martin Dupuis fait trembler Paris. Seul ceux qui plaideront en ma faveur ma cause et celle de mes amis seront sauvé de courroux. Car je suis digne des plus grands de ce royaume et je suis digne d'être l'un des plus récompensé. Je demande a notre bon roi les mérites qui me reviennent à moi et mes amis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hgh23
Empereur du Sahara
Empereur du Sahara
hgh23

Messages : 850
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Ven 18 Jan - 18:22

En même temps qu’il commença à parler, Jacint Cahours repensa à tout ce qui l’avait mené à ce moment-là, à être le centre d’attention des représentants du peuple – où plutôt de ce qui en restait, les rangs s’étant éclaircis après le discours royal du 23 juin. Huit cent têtes, plus ou moins amicales, le scrutèrent alors, attendant ici l’annonce de réformes, là une erreur pour demander sa tête et le retour, déjà, de Necker aux Finances. Et, pendant qu’il égrainait les accomplissement salutaires des députés du Tier depuis le début de l’année, il pensa qu’il comptait bien ne pas faire ce plaisir à ces derniers. Necker était un conservateur incapable, qui avait endetté l’État royal jusqu’à n’en plus pouvoir par ses emprunts viagers. Lorsqu’il eu terminé les salutations, présentations et félicitations d’usage, Cahours commença par saluer les concessions faites par le roi dans le but d’apaiser la situation.
« Les libertés politiques et économiques sont en passe d’être acceptées par le Roi ! Vous tous avez, par vos actes et ici rassemblés, obtenus que les futurs impôts et taxes royales soient avalisés par le peuple français et ses représentants. Mieux, vous avez obtenus que soit mis un terme à la division injuste et anachronique de notre société en Trois ordres. En cela, le Roi a fait preuve de sagesse, refusant d’écouter les paroles des nobles avides de pouvoir et de Necker, opposé de longue date au principe d’égalité. Montrons-lui que nous, anciens membres du Tier, sommes plus vertueux, raisonnables et soucieux du peuple de France que les nobliaux perfides, représentants du passé.  Ainsi, nous pourrons mettre un terme aux droits féodaux qui asservissent le peuple de France aux oisifs. Vos, que dis-je, nos efforts doivent désormais poursuivre le dessein de doter, comme vous en avez fait le serment, la France d’une Constitution. C’est cette Constitution, accord entre le Roi et son peuple, qui permettra à la France de relever les épreuves à venir. Pour cela, je vous demande d’avoir conscience de l’importance qu’auront vos futures actions dans le déroulement pacifique du processus constitutionnel à venir. Les députés du Peuple ont le devoir d’œuvrer à la paix et à la cohésion du Royaume. Je vous demande solennellement de soutenir les efforts royaux pour ramener le calme dans nos provinces, condition nécessaire au rétablissement de la situation politique et économique. L'armée royale ne pouvant être mobilisé que si les tensions parisiennes retombent. Le Roi, de son côté, compte bien y contribuer et se rendra prochainement à Paris pour rencontrer Monsieur le Maire de la Commune de Paris »

Arrêtant quelques instants le flot de ses paroles, Cahours pris le temps de scruter les réactions de la salle - ponctuées ici ou là de hochements de tête ou de moues dubitatives - avant de présenter les futures décisions qu’il avait en tête pour apaiser le Royaume.
« Pendant que vous œuvrerez à instaurer l’égalité devant la loi pour tous, que vous écrirez ce qui sera, je n’en doute point, l’acte fondateur d’un Royaume de France plus puissant et plus prospère que jamais, je compte mettre en place les mesures suivantes pour rétablir notre industrie, notre commerce et mettre fin à la crise frumentaire qui agite nos villes. Sera fixé un prix maximum pour le pain et les biens de première nécessité à destination du bon peuple de Paris qui, par la destruction de la Bastille, a montré qu’il est prêt à œuvrer pour la défense de la Justice. Ceci, faisant diminuer la pression sur les bourses du peuple, devant permettre de relancer les activités artisanales. Et, pour que nul ne puisse être empêché d’exercer l’activité de sont choix, je demanderai au Roi la suppression des corporations, qui entravent le bien commun au nom d’intérêts particuliers. Enfin, j’annonce que seront facilités les créations de manufactures dans tous le pays, afin que tous les puissants puissent contribuer à l’accroissement de la production industrielle et faire preuve de leur attachement à la solidarité nationale en fournissant du travail aux Français dans le besoin ».


...

Dans le même temps, des crieurs se rendirent à Paris pour rapporter au peuple la teneur de cette intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
LARS

LARS

Messages : 50
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Dim 20 Jan - 12:36

Jacques de Ruisselle soutient Jacint Cahours en espérant que celui-ci appliquera toutes ses propositions et qu'il agira pour le bien de tout les Français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endwars

Endwars

Messages : 44
Date d'inscription : 27/12/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   Dim 20 Jan - 14:18

La noblesse peut être prête à se sacrifier pour la nation. L'égalité doit régner entre les hommes mais nous ne pouvons tolérer les agressions en provinces contre nos semblables. Ces exactions provoquer par une minorité a provoqué une fuite d'une partie de la noblesse à l'étranger car elle craignait pour sa sécurité et sa vie. Nous demandons donc que la justice agisse et que les destructions soient sanctionner sévèrement par la justice royale.

Nous attendons avec joie avec la venue du Roi à Paris afin de lui montrer l'amour que le peuple de Paris lui porte et dont j'ai été témoin lors des festivités qui ont regnées dans Paris ces derniers jours.

Moi, Jean de la Tourbillère soutient donc la politique de Jacint Cahours. Necker n'a pas réussi a redressé notre pays, il faut donc du sang neuf et laisser une chance à Cahours de redresser l'économie de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [MVDR] - La Révolution   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MVDR] - La Révolution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'évolution de LOTRO
» Bug évolution kirlya
» général de la Révolution française
» Méga-Évolution / Mega-Evolution
» Empecher une évolution ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Les jeux :: Mondes Virtuels et Jeux de Rôle textuels-
Sauter vers: