Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de bord du capitaine Arkantos, à bord du SS Guarachagrad

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1715
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Journal de bord du capitaine Arkantos, à bord du SS Guarachagrad   Ven 10 Aoû - 15:32

Journal de bord du capitaine du SS Guarachagrad, Arkantos.

Entrée 0
Arkantos, humain et capitaine dans la flotte de la fédération.
J'ai été chargé de transmettre à la flotte de la fédération des données vitales pour notre victoire sur la flotte rebelle.
Les rumeurs parlent d'un croiseur immense qui assure aux rebelles leurs victoires, ces données doivent avoir un rapport avec cela.
Pour mener à bien ma mission il m'a été confié le SS GUARACHAGRAD, un croiseur fédéral tout ce qu'il y a de plus classique. Il est équipé d'un canon blaster à 3 salves et d'un canon laser automatique.
A son bord il m'a été confié un équipage des plus aguerri. Nous avons Hames le mantis, chargé de s'occuper des réacteurs. Firias l'engi qui est lui chargé des boucliers et enfin nous avons Fabian le rockman, canonnier de bord.
Nous devons décoller à ce jour pour un long périple à travers plusieurs systèmes jusqu'à atteindre la flotte de la fédération.





[...][ERREUR][...][DONNEES MANQUANTES][...]

Entrée 13 :
Avons croisé un rebel fighter attaquant une station alliée. décidons d'intervenir pour la secourir.
Échanges de lasers des deux côtés. Radar et canons endommagées du notre côté. Armes endommagées du côté rebelle.
Armes réparées mais quelques dommages à la coque.
Tir de notre laser met HS les armes ennemies et abime le générateur à oxygène ainsi que leurs moteurs. La destruction des boucliers de l'ennemi suive.
Par une dernière salve de tirs, le vaisseau ennemi est détruit.





Nous effectuons la réparation du radar avant de repartir et soignons le canonnier Fabian qui a subi des blessures causés par les tirs sur la soute à munition.
Le pillage des ruines du vaisseau ennemi nous ont apporté une pile nucléaire, qui nous permettra d'alimenter nos moteurs, ainsi qu'un missile et 18 crédits galactiques, de quoi réaliser des échanges.
La station alliée que nous avons sauvé nous offre également 2 piles et 16 crédits pour nous remercier.

Entrée 14 :
Arrivons à proximité d'une planète où orbite une station commerciale. Néanmoins elle ne propose rien qui nous intéresse ou qui soit dans nos moyens et nous n'avons rien à vendre non plus.
Nous décidons tout de même de réparer notre coque avant de repartir. Nous améliorons également la puissance de notre vaisseau de manière à faire tourner les réacteurs, qui n'étaient pas pleinement alimentés à pleine capacité.





Entrée 15 :
Arrivons à proximité d'une naine brune où nous croisons la route d'un vaisseau de transport rebelle auquel nous demandons sa reddition ainsi que ses biens en soute.
Le Rebel Disruptor décline et engage le combat. Malgré un armement capable de percer nos boucliers - deux canons blasters et un drone laser - il tente de s'échapper en chargeant son hyperespace. Nous avons donc quelques minutes pour le mettre hors d'état de s'enfuir.
Le combat se passe très mal, notre armement est HS et la coque est percée en deux endroits : Dans une salle vide et dans la salle des commandes des armes. Firias part aider Fabian à tout remettre en état.
Mais l'ennemi n'en reste pas là, nos boucliers sont mis HS par les blasters ennemis et le drone laser qui auparavant ne pouvait pas nous toucher, en profite pour détruire notre poste de pilotage.
Les rafales qui suivent mettent HS l'infirmerie ainsi que le générateur à incendie tandis que le drone laser déclenche plusieurs incendies. Le capitaine ordonne alors de créer le vide dans ses salles en les faisant communiquer avec l'extérieur de manière à éteindre les incendies.



Heureusement notre ennemi vient se finir de charger son hyperespace et prend la fuite. Nous laissons ne piteux état. Nous devons impérativement réparer le vaisseau avant de repartir, soigner l'équipage qui a subi des blessures ainsi qu'éteindre les incendies.

Entrée 16 : Relative à la remise en état du vaisseau et de l'équipage
[ERREUR][...]DONNEE MANQUANTE][...][0010001][...]
[DONNEE ORBITALE RECUPEREE]

[0111010000010]

Entrée 17 :
Avons croisé dans un champs d'astéroïde un Auto surveyor rebelle. Il est sans bouclier, nous engageons le combat avec la certitude que ainsi, il ne tiendra pas longtemps avec tout ces astéroïdes. Néanmoins ses armes pourraient nous causer des dommages, notamment en affaiblissant notre bouclier et nous mettant à la merci des astéroïdes également.
Vaisseau ennemi rapidement mis hors de combat par nos salves et les astéroïdes, malgré la neutralisation de nos boucliers pendant l'affrontement nous ne subirent aucun dommage notable.
Nous avons récupéré 1 pile, 1 missile ainsi que 15 crédits.
Restaurons les boucliers avant de repartir, aucun astéroïde n'eut le temps de nous heurter.

Entrée 18 :
Arrivons dans l'orbite d'une planète très peuplée. Un marchand diffuse sur plusieurs canaux de communication public une requête, il demande des mercenaires pour l'aider. J'ai pris la liberté de le contacter et savoir ce qu'il demande ; il cherche des personnes volontaires pour aller livrer sur une autre planète cinq composants pour drone. J'ai accepté l'offre en espérant une rétribution au terme de la mission, permettant ainsi de rehausser l'éclat et la puissance du SS GUARACHA que les récents évènements ont laissé délabré.



Nous marquons sur notre carte la destination de la livraison et nous dirigeons vers l'endroit où se situe notre curseur. Devons rejoindre à terme la sortie du secteur. Nous espérons que nous atteindrons cette sortie avant la flotte rebelle, les rumeurs disent qu'elle occupe désormais un tiers du système.


entrée 19 :
Arrivons en orbite d'une planète montrant des signes d'habitation et de grande beauté. Le rudimentaire système automatique de défense planétaire répète inlassablement le message suivant "attention! quarantaine niveau 5 en cours, selon les normes du FHA chapitre 22, article 11,2.

[000001000101011010001][attention![...][01100010][...]5 en cours[...][0001000101011100010][...]FHA chapitre 22, article[...][0011010110][...]]
Entrée 20 :
Arrivons au point de livraison pour les composants de drone du marchand. Ne souhaitant point nous attarder, je fais poser immédiatement le SS GUARACHAGRAD sur une station orbitale pour déposer notre marchandise.
A peine ai-je ordonné l'ouverture du sas principal qu'un mantis se précipite à bord et referme derrière lui la porte du vaisseau.
Nous le pointons tous avec nos armes de poing, en lui sommant de se présenter et d'expliquer son intrusion à bord d'un croiseur de la fédération. Tout en nous suppliant de ses yeux épouvantés il nous répondit "ils sont devenus fous" A ces mots, Hames, qui était à la salle des radars nous avertit qu'une bande de quatre humains venaient
de pénétrer à l'intérieur du vaisseau par un autre sas.
J'ordonnais alors à Firias d'aller se réfugier à l'arrière du vaisseau, sachant pertinemment que les engi sont fragiles. Mais pris Fabian, Hames et le mantis qui venait de monter à bord avec moi, à la rencontre des intrus car les compétences de deux mantis et d'un rockman au combat devraient suffire à venir à bout de nos opposants.
L'affrontement se déroula dans la salle des boucliers et notre victoire fut totale.





Nous dûmes toutefois faire un passage à l'infirmerie avant de repartir ce qui nous permis de faire connaissance avec cet étrange mantis. J'appris qu'il se nommait Dodo et qu'il était abandonné sur cette planète. Ayant besoin de toute l'aide possible pour accomplir notre objectif, je lui proposa un place en tant que membre d'équipage, ce qu'il accepta.

[...][0111010001][...]NOTE RELATIVE A L'AFFECTATION DE L’ÉQUIPAGE : Le nouveau membre d'équipage, le mantis Dodo est affecté en qualité de contrôleur des sas dans la salle de contrôle des sas.


En jetant un œil à la carte du système, je ne puis m’empêcher de craindre que nous risquons d'arriver trop tard à la sortie du système. Les rebelles risquent de nous devancer.


Entrée 21 :
Croisons un vaisseau pirate qui nous somme de lui fournir de la marchandise vivante. Je refuse, arguant qu'un capitaine de la fédération digne de ce nom n'abandonnerait jamais un membre de son équipage. Nous engageons le combat pour montrer à ces trafiquants de vie ce qu'il en coute de se mettre sur la route du SS GUARACHAGRAD.
L'ennemie possèdent deux canons blasters, de quoi percer nos boucliers. Il y a danger car notre vaisseau n'est toujours pas réparé depuis notre affrontement contre le rebel disruptor.
Par chance la racaille pirate rate ses tirs, ce qui n'est pas notre cas. Notre glorieux canonnier met les armes pirates HS. Une nouvelle salve et c'est les moteurs ennemis qui sont HS. Ceux-ci nous contacte et nous demandent de cesser le feu, en échange ils acceptent de libérer un esclave. J'accepte l'offre, ne refusant pas un nouveau membre d'équipage. C'est un engi qui rejoint notre bord, répondant au nom de Maraud. Je pense l'affecter aux moteurs à la place de Hames. Les biens-pensants me cracheraient dessus mais ici je suis sur mon vaisseau, je fais ce que je veux en tant que capitaine et un mantis a bien des qualités, mais celle de réparer rapidement un moteur, pièce vitale dans un vaisseau, n'en fait pas partie. Hames ira très bien aux radars.

[...][0111010001][...]NOTE RELATIVE A L'AFFECTATION DE L’ÉQUIPAGE : Le nouveau membre d'équipage, l'engi Maraud est affecté en qualité de chargé des moteurs dans la salle de contrôle des moteurs.
Hames le mantis est affecté en qualité d'opérateur radar à la salle des radars.

Entrée 22 :
Nous croisons de nouveau un vaisseau pirate, celui-ci tente de nous pirater mais c'est un échec, notre équipage ayant réduit sa tentative à néant. Gloire à la fédération !
Il souhaite néanmoins engager le combat et possède un lancer missile ainsi qu'un blaster assez conséquent. Le vaisseau n'étant toujours pas réparé, j'appréhende tout de même ce combat.
Un tir de missile mis HS nos moteurs mais une salve de notre canonnier mis HS les armes des pirates.
L'ennemi parvint tout de même à réparer son lance missile et à mettre HS nos moteurs.
Enfin notre canon laser, qui n'avait pas franchement servit jusque là mis fin à l’existence du vaisseau ennemi, son pillage nous permis de récupérer 3 piles ainsi que 18 crédits.
J'ordonne au nouveau chargé des moteurs de passer à l'infirmerie avant de repartir, en effet l'attaque sur les moteurs lui a fait subir quelques blessures.

Mes craintes sont fondées. Par mauvais calcul de notre trajectoire les rebelles risquent d'arriver à notre destination légèrement avant nous ce qui compliquera notre départ de ce système. Néanmoins un magasin galactique réputé se situe au Nord de notre position. Si nous ne pouvons plus éviter l'affrontement avec la flotte rebelle autant faire réparer l'intégralité de notre vaisseau qui est à l'heure actuelle une carcasse volante.

[img][/img]


Entrée 23 :
Arrivé dans le magasin galactique. L'équipage part se restaurer au galactic burger, bien content de pouvoir enfin mettre pied à terre pendant que je contacte un contrebandier du cru pour effectuer les réparations d'urgence sur le vaisseau. Celle-ci effectuée me laissent un gout aigre dans la bouche, nous n'avons plus un crédit. Heureusement le canonnier Fabian m'a rapporté un burger végétarien du galactic burger, de quoi me remonter le moral.
A présent nous mettons le cap vers la sortie de ce système, où la flotte rebelle nous attend !



Entrée 24 :
Nous arrivons à notre destination. Sans surprise la flotte rebelle est déjà sur place.



Face à nous un elite fighter que nous allons devoir affronter tout en subissant les tirs des autres vaisseaux.
J'ordonne à l'équipage de charger les propulseurs d'hyperespace, hors de question de les affronter dans l'objectif de gagner. Nous allons tenir le temps de pouvoir s'échapper.
Un missile ennemi détruit et perfore la salle des radars. Hames est immédiatement envoyé à l'infirmerie.
Fort heureusement pas d'autres dommages important. Les propulseurs hyperespace sont chargés, nous fuyons en direction d'un secteur contrôlé par les hommes pierres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal de bord du capitaine Arkantos, à bord du SS Guarachagrad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journal de bord ?
» Journal de Bord - Explications
» Un journal de bord, c'est quoi ?
» Modèle de journal de bord
» Journal de bord d'une vendeuse à gages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Les jeux :: Le Panthéon :: Récits-
Sauter vers: