Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avènements des Princes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Endwars

Endwars

Messages : 44
Date d'inscription : 27/12/2017
Age : 26

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Dim 9 Déc - 15:04

Par la voix de son Seigneur Franceso II Gonzaga et du Seigneur Herculer Ier d'Este. Nous officialisons les liens unissant le Duché de Ferrare et le Marquisat de Mantoue depuis l'union des deux dynasties au travers du mariage de Francesco avec la fille du Duc de Ferrare.
Nous officialisons par cela l'amitié entre nos nations et l'assistance mutuelle que nous nous portons.

Un grand festin sera donné à Mantoue pour l'officialisation de ces relations diplomatiques avec Ferrare et Venise

Nous félicitons aussi le Pape pour son élection au Saint Siège de notre très Église Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
labtecldlc

labtecldlc

Messages : 71
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Dim 9 Déc - 18:53

Paolo Fregoso, doge de la République de Gênes et cardinal au sein de notre sainte Eglise, officialise un traité d'amitié entre son pays et son voisin, le Marquisat de Montferrat. Une promesse d'assistance mutuelle est annoncée, avec pour but de maintenir la stabilité de la région, et d'oeuvrer ensemble pour la prospérité.

Le doge félicité égalemment sa Sainteté Alexandre VI pour son élection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
LuciusLanda

Messages : 245
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Dim 9 Déc - 23:26

Johann Burchard, maître des cérémonies à la Cour pontificale, rapporte le 10 septembre 1492 dans son journal :

"Un marchand en provenance de Bretagne est arrivé ce matin à Rome. Il portait sur lui des lettres de diplomates français qu'ils devaient remettre aux divers ambassades de la ville.
Ces dernières traitaient tous du même sujet : le début de pourparlers entre Charles VIII et Henri VII d'Angleterre. Il semblerait que le roi de France propose une trêve entre les deux royaumes, à la condition que les Anglais se retirent des territoires qu'ils occupent dans le nord de la France. Les contreparties de cette trêve semblent très avantageuses pour Henri VII.

Divers commentateurs de la Curie ont immédiatement évoqué le fait que Charles semblait s'assurer les bonnes grâces du roi d'Angleterre afin d'assurer ses arrières s'il venait à entreprendre quelque chose concernant la couronne de Naples.

Il semblerait, toujours selon ce marchand, que divers plis ont été envoyés à Madrid et à Vienne.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
LuciusLanda

Messages : 245
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Lun 10 Déc - 15:43

ACTIONS POUR VENDREDI 14 DECEMBRE à 23h59 DERNIERS DELAIS.

Je passerai le tour dans le week-end + stats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedhr
Celui qui ne craignait pas Staline
Celui qui ne craignait pas Staline
Aedhr

Messages : 1095
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 24
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Lun 10 Déc - 18:35

Journal de bord d'Antonio Di Carte, citoyen de Faenza et membre du conseil de régence de la ville, relatant les événements publics concernant la cité.

"Le mois d'août fut on ne peut plus faste en terme de diplomatie, les ambassadeurs se sont succédés à Venise, Ferrare, Mantoue et Bologne. Si on ne signa avec cette dernière qu'un traité d'amitié, les relations nouées avec les états cités précédemment promettent d'être fructueuses. J'espère que l'alliance défensive signée avec Venise et Mantoue amènera la stabilité nécessaire à l'essor de notre cité. Un ambassadeur aurait déjà été envoyé à Ferrare pour nouer un accord similaire, avec succès.

En ce qui concerne l'élection du nouveau pontife, l'avis du conseil est encore mitigé, nos délégations n'ont pas encore été reçues malgré le renouvellement de notre allégeance à Rome.

Enfin, l'accueil des banquiers siennois s'est bien déroulé, nos accords avec eux devraient se révéler fructueux pour la cité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
Arkantos

Messages : 1735
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Lun 10 Déc - 19:25

Le duc Herculer Ier d'Este fait savoir à son beau fils et voisin de Mantoue qu'il se rendra volontiers aux festivités qui se tiendront à Mantoue, d'autant plus que cela lui permettra de rendre visite à sa fille.

Par ailleurs notre chancelier et nos émissaires œuvrent actuellement à établir avec nos voisins de Venise et de Faenza un traité d'amitié et d'assistance perpétuelle. Nous attendons confirmation de ces deux états.

Enfin notre conseil nous de nouveau demandé si nous avions reçu des clarifications de Florence pour le recrutement de ces mercenaires. Nous les avons certainement raté, car nous ne doutons pas un instant des intentions pacifiques de Florence. Cependant il est vrai que le recrutement de professionnels de la guerre peut laisser planer un doute ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
LuciusLanda

Messages : 245
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Mar 11 Déc - 14:28

Johann Burchard, maître des cérémonies à la Cour pontificale, rapporte le 25 janvier 1493 dans son journal :

"Le Pape nous a annoncé ce matin une nouvelle qui va probablement impacter toutes les cours italiennes. Dévoilant la copie d'un traité conclu entre Charles VIII et Ferdinand le Catholique, il nous a exposé que le roi d'Espagne avait, en échange de nombreux territoires, certifié au roi de France qu'il ne s'opposerait pas à ses prétentions sur la Couronne de Naples.
Charles VIII se voit donc débarrasser de la menace de deux rivaux : l'Espagne et l'Angleterre. Seul l'empereur du Saint-Empire n'a toujours pas répondu aux propositions du roi, mais il semble que l'invasion française ne fasse plus aucun doute.

Puisse Dieu nous venir en aide face aux périls qui guettent
."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hames
Plus français que vous
Plus français que vous
Hames

Messages : 595
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Mer 12 Déc - 18:48

Nous, Alexandre VI, Souverain pontife de l'Église universelle, Successeur du Prince des apôtres, Vicaire du Christ et Souverain, Seigneur et Roi des terres de Saint-Pierre,

Remercions tous les rois, princes et seigneurs pour les félicitations. Nous leur assurons que le sauvetage des âmes et la recherche de la paix seront les priorités de notre règne. Nous enjoignons donc tous les rois, princes et seigneurs à agir conformément aux Écritures Saintes. Le Saint-Siège ne laissera pas les plus démunies souffrir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
SergueiBorav

Messages : 2489
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Jeu 13 Déc - 16:34

La République de Sienne, par la voix de son Prieur Pandolfo Petrucci, annonce officiellement avoir signé une alliance défensive avec les ducs d'Urbino.

Cette alliance prend effet immédiatement et a été saluée par les élites Siennoises qui y voient une garantie de la stabilité de la région en ces temps troublés.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.forumgratuit.org
Fabian_
Le Grand Stone
Le Grand Stone
Fabian_

Messages : 1493
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 9:05

Le duc d'Urbino confirme la déclaration de son voisin siennois. Puisse l'Italie prospérer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio007

Silvio007

Messages : 53
Date d'inscription : 30/05/2017

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 10:39

Nous, Ferdinand d'Aragon, Roi de Naples, sommes fiers d'officialiser notre alliance avec Sa Sainteté et les terres pontificales, et organisons le mariage d'Alphonse d'Aragon petit-fils de Ferdinand, à Lucrèce Borgia , soeur de sa Sainteté.

Puisse cette union être aussi prolifique que cette alliance et l'Italie prospérer sous la bonne parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
Beregil

Messages : 504
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 11:46

Le Marquisat de Montferrat réaffirme son amitié profonde envers le Duché de Savoie et la République de Gênes. Et Sa Sainteté le Pape, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
kevin13

Messages : 1758
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 24
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 16:20

Le Duc de Milan envois ses sincères félicitations aux nouveau souverain pontif pour son élection, puisse son règne être prospère et pacifique.

Nous tenons à rassurer nos amis Italiens quant aux matiens de l'équilibre en Italie du nord, c'est pourquoi nous nous prémunissons d'une agression Française, sans toutefois leur accordé un droit de passage militaire.

De plus afin de garantir cet équilibre nécessaire en Italie du nord nous garantissons la souveraineté de la république de Sienne, celle ci semble en effet préoccupés par les mouvements militaires de son voisin dont l'ancien suzerain tenait un rôle de neutralité.
Puisse Florence jouir de paix et de prospérité comme elle put le faire par le passé.

Nous profitons également de cette annonce pour faire savoir à tous que des négociations sont en cours afin que la république de Gènes passe du statut de protectorat à celui d'allié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
SergueiBorav

Messages : 2489
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 16:23

La République de Sienne est reconnaissante de la protection que lui accorde le Duché de Milan, les menaces sont nombreuses mais les amis répondent présents.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.forumgratuit.org
Aedhr
Celui qui ne craignait pas Staline
Celui qui ne craignait pas Staline
Aedhr

Messages : 1095
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 24
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 17:26

Journal de bord d'Antonio Di Carte, citoyen de Faenza et membre du conseil de régence de la ville, relatant les événements publics concernant la cité, courant février.

"Nos ambassadeurs ont enfin été reçus par le souverain pontife et l'anxiété qui s'annonçait s'est en grande partie levée. En échange de notre reconnaissance formelle de la suzeraineté du pape sur les territoires et seigneuries de Romagne, le pape a ouvertement légitimé la possession de la seigneurie de Faenza au nom de la maison Manfredi, de la même façon nous sommes actuellement en discussion pour savoir si nos talents peuvent être utilisés autrement par la Papauté.

De la même manière, le silence qui s'était établi entre nos voisins d'Imola et Forli et Faenza s'est dissout. Un accord d'assistance mutuelle a été signé.

Enfin, des relations avec Sienne semblent s'établir, le climat entre les deux cités est dénué de tension et ce même sans l'absence d'accords formels."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hgh23
Empereur du Sahara
Empereur du Sahara
hgh23

Messages : 850
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 18:12

Après les félicitations d'usage à envoyer au nouveau Pape, Pierre II commença à dicter sa réponse aux Princes d'Italie ayant fait par de leurs inquiétudes suite à l'arrivée de professionnels de la guerre en Toscane. Il faut dire aussi qu'il les avait fait attendre, occupé qu'il était à s'assurer de la pérennité de son pouvoir après la mort de son père, Laurent le Magnifique. Il y en avait des réformes à faire dans la bonne ville de Florence.

Nous, Pierre de Médicis, remercions le seigneur Hercule Ier d'Este, Seigneur de Ferrare, pour sa missive saluant notre avènement à la tête de la Cité de Florence. Soyez assurés de l'amitié de la famille Médicis à votre égard. D'autant plus que les autres Princes d'Italie ont pour la plupart omis, par étourderie sans doute, d'en faire de même.

Soyez tous assurés que nous poursuivrons l’œuvre de mon père, qui sut avec le renfort de toutes les bonnes volontés des Princes, assurer la paix à notre péninsule pendant près d'un demi-siècle. Nous espérons que la Ligue Italique perdurera encore longtemps et que nous saurons éviter de nous diviser face aux puissances extérieures. J'ai bien entendu vos craintes lorsque vous avez entendu dire que des mercenaires suisses avaient,par nous, été recrutés. C'est bien vrai. Vous pouvez mettre un terme à vos spéculations stériles. Ces troupes ont été recruté pour faire face aux volontés hégémoniques du Roi de France sur nos terres. Des rumeurs déjà  confirmées par la copie du traité conclu entre Charles VIII et Ferdinand le Catholique qui nous est tous parvenue. Vous conviendrez donc du fait que mes craintes étaient fondées.

Cependant, la réaction de la plupart d'entre-vous nous attriste. Sitôt cette nouvelle vous ayant été rapporté, vous vous êtes empressés de mettre à mal le fragile équilibre qui règne entre nos Cités. Venise a cru bon de passer des accords défensifs avec la moitié des Cités italiennes alors que Milan s'est déclarée, suprême affront, garante de l'indépendance de la Cité de Sienne. Avez-vous conscience, qu'en tant que membre de la Ligue italique, ses membres - dont Florence - sont déjà mutuellement garants de l'indépendance des uns et des autres ? Pensez-vous que Florence n'est plus à même de résoudre ses éventuels différents avec ses voisins par la voie diplomatique. Nous pouvons vous l'assurer, ce n'est pas sous Pierre de Médicis que Florence déclarera une guerre. Nous avons tous, et vous le savez, trop d'intérêts à ce que la paix règne en notre péninsule.

Alors, mes amis, remettons à plat nos différents. J'en appelle à chaque bonne volonté pour que nous ne désunissions pas face aux dangers extérieurs qui nous menacent. Et notamment à Venise et Milan qui font peser un danger pour l'intégrité territoriale de ma Cité. Que sont tous ces traités signés cette année ? Considérez-vous les cadre de la Ligue italique surannés ? Voulez-vous vendre la Libertas italienne au roi de France en nous montant les uns contre les autres ?



Dernière édition par hgh23 le Ven 14 Déc - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
Dodo

Messages : 1305
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 18:14

Une alliance défensive, tient à signaler la Sérénissime à Florence, est une alliance qui consiste en la défense d'individus.

Il n'y a donc nul besoin de se sentir menacé par une alliance défensive, puisque celle-ci ne fait effet que dans la situation ou l'un des signataires serait attaqué, à moins de prévoir d'attaquer un desdits signataires.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Heureux détendeur de la Médaille Commémorative de la Bataille de la Libération du 30 juin 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hgh23
Empereur du Sahara
Empereur du Sahara
hgh23

Messages : 850
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 18:18

En ce cas, expliquez nous en quoi ces alliances défensives ont plus de valeur que la Ligue italique ?

Par ailleurs, Pierre II de Médicis est prêt à rencontrer des représentants de la République de Sienne pour les assurer de ses bonnes intentions à son égard. Notre voeu le plus cher est de préserver la paix en Toscane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
Dodo

Messages : 1305
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 18:45

Elles n'ont certainement pas plus de valeur que la Ligue Italique, qui est elle aussi une alliance défensive. Elles visent simplement à rappeler ces accords et les relations particulières qui existent entre Venise et ses voisins.

Mais la Sérénissime comprend bien que toutes les cités n'ont pas la chance d'aussi bien s'entendre avec leurs voisins que Venise et les siens !

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Heureux détendeur de la Médaille Commémorative de la Bataille de la Libération du 30 juin 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hames
Plus français que vous
Plus français que vous
Hames

Messages : 595
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 19:25

Nous, Alexandre VI, confirmons la nouvelle du mariage de Lucrèce Borgia et d'Alphonse d'Aragon. Puisse Dieu leur donner une prolifique descendance.

Nous confirmons également la Maison de Manfredi comme légitime régnante en seigneurie de Faenza, sous suzeraineté papale. Que le peuple de Faenza et de Romagne se réjouissent.

Nous réaffirmons également notre pleine suzeraineté sur toutes les seigneuries de Romagne et annonçons notre arrivée prochaine dans chaque seigneurie afin d'y recevoir l'hommage dû à Notre Sainteté. Puisse Dieu protéger la terre de Romagne et ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
SergueiBorav

Messages : 2489
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 19:57

La République de Sienne est ravie d'ajouter à la liste de ses alliés et amis, sa Sainteté Alexandre VI avec lequel nous sommes parvenu à un traité d'alliance dans le même esprit de préservation de la stabilité dans la région.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.forumgratuit.org
Hames
Plus français que vous
Plus français que vous
Hames

Messages : 595
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 21:12

Le Saint-Siège confirme les déclarations de la République de Sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maraud

Maraud

Messages : 185
Date d'inscription : 27/09/2017

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Ven 14 Déc - 22:28

Sa sainteté le pape, seigneur des états papaux, est le bienvenue dans nos terres. Nous serons ravis de l'accueillir et de lui montrer notre fidélité, nous, seigneur de Bologne. Nous lui ferons visiter notre ville et préparerons une fête en son honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flovic
La barbarie à visage humain
La barbarie à visage humain
Flovic

Messages : 145
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Hobbitebourg

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Sam 15 Déc - 15:08

Au nom de la famille Baglioni, nous réitérons notre tradition militaire au service du Pontife. Pérouse renvoie ainsi ses amitié à sa Sainteté qu'il accueillera quand il lui sierra. Il souligne ainsi les vilenies de ses voisins pendant que nous nous consacrons à la Foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.ville-dunkerque.fr/a-la-une/
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
LuciusLanda

Messages : 245
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Avènements des Princes    Sam 15 Déc - 18:49

TOUR 1 - FÉVRIER 1493



Carte:
 

Cela fait finalement peu de temps qu’Alexandre VI siège sur le trône de Saint-Pierre, et pourtant l’Italie s’agite déjà dans tous les sens. La nouvelle d’une hypothétique invasion française a eu un effet impressionnant sur tous les potentats de la péninsule. Il est vrai que la réception de nombreux rapports indiquant les tractations diplomatiques de Charles VIII avec les grandes puissances européennes a de quoi inquiéter. Les dernières missives annoncent d’ailleurs que les négociations avec le Saint-Empire progressent, dans un sens qui ne plaira pas aux sujets italiens de l’empereur. Beaucoup d’experts, un brin pessimistes, estiment que l’Italie se verra livrer à elle-même quand les vagues françaises déferleront. On signale d’ailleurs, en ce sens, que des armées françaises stationneraient à la frontière savoyarde. Des éclaireurs ont été envoyés pour estimer les forces du roi de France, et ceux qui sont revenus ont rapporté qu’ils étaient au moins 15 000 hommes, sans compter les très nombreux canons qui accompagnaient les troupes.  

Le temps est donc à l’inquiétude pour tous. Face à la menace extérieure, les différentes factions qui composent l’Italie ont donc mis en place des politiques visant à se renforcer économiquement ou militairement. La tempête, si elle est encore loin, se rapproche de plus en plus, effrayant les moins courageux, excitant les plus téméraires.

Au nord de l’Italie

La République de Venise a considérablement développé un empire commercial déjà florissant. Les investissements en la matière ont été nombreux, et la richesse de la ville fait pâlir d’envie ses voisins. Pour assurer la sécurité de ses marchands, le Doge a ordonné aux puissants navires de guerre de la Sérénissime de patrouiller en Adriatique, faisant fuir les pirates et autres corsaires qui n’osent pas s’y frotter. Pas d’incidents à signaler concernant les Ottomans, les deux factions restant suffisamment prudentes pour ne pas créer d’évènements fâcheux pouvant faire dégénérer une situation déjà tendue.

Le Duché de Milan, l’autre puissant voisin des Vénitiens, n’a pas chômé lui non-plus. Ludovic Sforza s’est appliqué à agir diplomatiquement en envoyant de nombreuses missives au roi Charles VIII et à l’empereur Frédéric III. Fort de sa puissante armée, le duc de Milan s’est empressé de rappeler que l’Italie n’était pas le terrain de jeu de puissances extérieures. Les manufactures milanaises se sont fortement développées durant ces derniers mois. En ce sens, la production d’artillerie a été fortement facilitée par un ingénieur de génie travaillant pour le duc : Léonard de Vinci.

Le Duché de Savoie et le Marquisat de Montferrat, en première ligne si Charles VIII franchissait les Alpes, se sont efforcés de se préparer du mieux qu’ils le pouvaient face à la menace. Les investissements ont été pléthore pour redynamiser l’économie de la région. Élevages bovins, champs de blé, pêcheries, Blanche de Montferrat a multiplié de judicieux développements pour enrichir le Duché. Cependant, les plus impressionnantes améliorations sont à mettre au crédit du Marquisat, qui n’a pas hésité à emprunter pour multiplier la création d’ateliers, de manufactures et d’exploitations qui font le bonheur de ses sujets.
Sur le plan militaire, l’armée savoyarde a été réorganisée sous la supervision d’un brillant commandant : Pierre Terrail, seigneur de Bayard. Les progrès sont spectaculaires, les troupes du Duché ont vraiment fières allures.

Dans une moindre mesure, le Marquisat de Saluces a imité ses deux voisins. Cependant, se sachant lié au Royaume de France, Ludovic II n’a pas eu à supporter les mêmes soucis que les autres potentats italiens. Le temps n’étant pas à l’urgence, les progrès du Marquisat sont plus lents, mais n’en demeurent pas moins constants.  

Plus au sud, la République de Gênes suit la même politique de développement commerciale que son rival vénitien. Si les progrès sont plus modérés, il n’en reste pas moins que la manière de gouverner de Paolo Fregoso porte ses fruits. Les Génois sont inspirés par ce Doge qui ne cesse de déclamer que la République va retrouver son prestige d’antan et dominer la Méditerranée comme elle le fit au faîte de sa gloire. Les démonstrations de force de la marine génoise dans la mer Ligurienne ont vocation à le démontrer.

La cour d’Hercule 1er d’Este est l’exemple culturel à suivre pour toutes les factions italiennes. En plus de sa célèbre troupe de comédiens et de jongleurs, de nombreux artistes de renom se bousculent dans les salons de Ferrare, les spectacles se succédant à un rythme fou. Classiques gréco-romains, pastiches sociaux sur la situation chaotique de l’Europe chrétienne, pièces caricaturant les Ottomans, les sujets de Ferrare ne manquent de rien pour se distraire.
Cependant, le duc n’oublie pas que le spectre français rôde. Se faisant, l’investissement en matière militaire a été conséquent.

Le marquis de Mantoue, allié historique de Ferrare, a multiplié les projets économiques afin de faire prospérer son petit Etat. Grâce à un emprunt auprès de la banque de Sienne, il a pu moderniser les infrastructures de production du Marquisat. En parallèle, sous les ordres directs de François II, commandant reconnu, les forces militaires de Mantoue se sont rapidement améliorées. Peu nombreux, certes, mais très valeureux, ils sont la fierté du marquis.
Il est à noter que ce sont des éclaireurs de Mantoue qui ont permis de recueillir de nombreuses informations sur l’état des forces françaises se trouvant à la frontière.

Au centre de l’Italie et en Romagne

Le constat est simple à faire, Sienne est devenue la ville la plus riche de toute l’Italie. Les flux d’argent sont si nombreux que les Siennois ne savent plus où poser leurs yeux, tant les richesses abondent dans la ville. S’il est vrai que de nombreux prêts d’argent sont à mettre au crédit de la Banca Monte dei Paschi di Siena, c’est Pandolfo Petrucci qui est loué pour son gouvernement d’une efficacité redoutable. Le commerce a atteint un niveau inégalé dans l’histoire de la ville, les marchands se succédant à une vitesse folle dans la République.
Cette toute-nouvelle richesse profite évidemment à l’armée siennoise qui s'est vue dotée de tous nouveaux centres d'entraînement et de matériels flambant neufs. Sur les indications du Prieur Petrucci, les troupes n’ont cessé de patrouiller dans la partie nord du territoire, à la frontière florentine.

La République de Florence a connu six mois particulièrement agités. Pierre II de Médicis a rapidement engagé des mercenaires suisses, surprenant tous les potentats italiens qui se demandaient ce qu’il comptait en faire. Tardant de manière irresponsable à répondre, le seigneur de Florence s’est finalement expliqué en indiquant qu’il n’avait recruté ces mercenaires que dans l’optique de se défendre de l’invasion française quand elle viendrait à se produire.
La ville est marquée par des tensions entre les partisans et les opposants des Médicis. La gouvernance de Pierre II est décriée par certains, qui ne comprennent pas pourquoi il a fallu recruter de si onéreux soldats alors que la menace est encore lointaine. Un sentiment anti-vénitien grimpe également dans la ville, des voix s’élevant pour énoncer que la Sérénissime serait la cause des problèmes qui accablent la ville.  

Le Pape a commencé sa tournée de ses territoires de Romagne afin de recevoir les hommages de tous les seigneurs vassaux du Saint-Siège. Voulant réaffirmer son pouvoir temporel, il était accompagné par la glorieuse armée pontificale, commandée par son « neveu » Cesare Borgia. Il a cependant confirmé les maisons régnantes ayant assuré leur allégeance au Saint-Siège.

La Romagne voit la création d’un nombre important de manufactures. La production de richesse s’accélère drastiquement dans la région, sous l’impulsion notable de Faenza qui est à la pointe en la matière, suivie par Urbino, Bologne, Rimini et Pérouse. Rimini et Pérouse ont également opéré des renforcements militaires, Baglioni réaffirmant que sa cité était au service plein et entier du Saint-Siège.

Au sud de l’Italie

Longtemps décrié par son peuple pour la cruauté avec laquelle il a mené son règne, Ferdinand 1er de Naples tente par tous les moyens de se rattraper pour contrecarrer la menace française qui se précise.
Le roi aragonais a lancé de grands chantiers afin de s’attirer les faveurs de son peuple. Diminution des taxes, organisation de festivités, réforme agraire profitant aux petits paysans, lutte contre le brigandage, le souverain a envie de se faire aimer et les premiers résultats montrent que ses efforts ne sont pas vains. La popularité de la Couronne remonte doucement mais sûrement.
Parallèlement à cette politique prolétarienne, le roi rédige un décret permettant aux populations dites « indésirables » de l’Empire ottoman de venir s’installer dans le Royaume de Naples. Les négociations avec la Sublime Porte ont abouti, et Bajazet II a autorisé ces populations à quitter le territoire.

Enfin, la réputation de l’armée française faisant craindre le pire, l’armée napolitaine s’est vue considérablement renforcée.

Il est également à noter que des bandes organisées de pillards ont commencé à se développer principalement à Rome, Naples et Florence. Ces bandits se sont principalement attaqués aux pèlerins et citoyens riches de ces territoires. Leur préparation laisse penser qu'ils sont financés par une puissance extérieure. Néanmoins, Ferdinand de Naples, par sa politique de chasse aux brigands, a pratiquement éradiqué la menace sur ses terres. Les troupes napolitaines n'ont cependant pas réussi à les faire parler pour savoir d'où ils venaient.

Le chaos entre Florence et Bologne

Alors que l’année 1493 venait à peine de commencer, Florence et Bologne se retrouvèrent emmêlées dans un indicible chaos.

En effet, les troupes de Giovanni II Bentivoglio firent route en direction de Florence après que le seigneur de Bologne eut déclamé que sa "glorieuse et puissante armée" avait été engagée par le fils de Laurent le Magnifique.
Alors que les troupes bolonaises pénétraient sur le territoire de Florence, un signal d'alarme fut lancé. "Bologne nous attaque !", entendait-on un peu partout dans les rues de la cité toscane. Pierre II ordonna directement qu'on envoya toutes les troupes disponibles pour écraser "cette menace". L'armée florentine, accompagnée des 2000 mercenaires suisses, se dirigera directement au contact des forces de Bologne qui n'eurent pas le temps de comprendre ce qui allait leur arriver. Les officiers bolonais eurent à peine le réflexe de sonner le tocsin qu'ils se firent absolument ravager par la puissance des mercenaires suisses, ravis de pouvoir enfin faire ce qu'ils adoraient plus que tout : tuer. La "bataille" ne dura à peine plus de dix minutes, et rares sont les chanceux ayant réussi à fuir. Au total, on dénombra à peine plus de 50 morts chez les troupes florentines, contre plus de 650 pour les Bolonais et la destruction totale de leur artillerie.

Loin de s'arrêter là, Pierre II de Médicis, tout en s'indignant face à cette "indigne attaque du seigneur de Bologne", ordonna que les Suisses et une partie de l'armée florentine mirent le cap sur Bologne. La ville, à peine préparée, fut assiégée par les troupes de Florence. À l'heure qu'il est, le siège est toujours en place, les fuyards et les troupes bolonaises fraîchement formées tenant tant bien que mal face aux assaillants. Les officiers suisses ne donnent pas plus de six mois à Bologne avant de tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avènements des Princes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Avènements des Princes
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Les jeux :: Mondes Virtuels et Jeux de Rôle textuels-
Sauter vers: